Voir tous les vecteurs

Enquête populationnelle

Enquête et laboratoires citoyens pour recueillir l'avis de la population

L’objectif de ce vecteur est de comprendre les besoins de la population et de lui donner la parole grâce à la réalisation d'une enquête populationnelle.

Réalisée par Le ColLaboratoire de l’Université de Lausanne et le centre de compétences en sciences sociales FORS, cette consultation s'est déroulée en trois phases :

1. Une phase d’exploration a réuni des groupes cibles issus de la population romande, avec une représentativité aussi large que possible pour définir le périmètre et les questions de la grande enquête qui a été menée dans un second temps avec une méthodologie mixte (enquête téléphonique, enquête en face-à-face, etc.)

2. La deuxième phase visera à constituer un « laboratoire citoyen » dont le but est d’engager les citoyens au sein d’un processus de recherche de solutions – innovantes et concrètes – en vue de développer la santé intégrative. Il s’agira aussi de l’impliquer dans la mise en œuvre et le suivi des solutions ambitionnées, ainsi que dans l’évaluation de leurs impacts sur la qualité et le coût des soins.

3. Une dernière phase de consolidation ancrera la démarche de manière pérenne, en établissant un véritable « agenda de changement » dont la mise en œuvre et le suivi impliqueront des citoyens.

Les premiers résultats de l'enquête:

Lors du Forum Santé du 28 octobre 2021 organisé par Le Temps et Heidi.news, Brigitte Rorive Feytmans – instigatrice du projet d’enquête populationnelle et Présidente du conseil de Fondation Leenaards – a présenté les premiers résultats de l’enquête.

En mai 2022, cette enquête montre que les répondant-es plébiscitent la médecine intégrative : 79% d’entre eux et elles souhaitent en effet que les professionnel-le-s de santé proposent ce type d’approche intégrative pour répondre à leurs besoins de soins.

Par ailleurs, les résultats montrent que :

  • 85% des répondant-e-s souhaitent avoir un rôle important ou très important dans le choix des professionnel-le-s à consulter
  • 78% désirent tenir un rôle soutenu ou très soutenu dans la coordination des soins, le choix des orientations thérapeutiques et des traitements
  • 75% disent avoir consulté un-e thérapeute issu-e d’une approche complémentaire
  • 30% ont renoncé à des prestations de santé pour des questions de coûts

Retrouvez l'interview de Brigitte Rorive Feytmans qui s'exprime sur les éléments clés de l'enquête populationnelle: